Drapeau de Prusse (Royaume de Prusse)

Drapeau Prusse (Royaume de Prusse), Drapeau Prusse (Royaume de Prusse)
rapport d'aspect:
3:5
pays:
Allemagne
capitale:
Berlin
taille:
357.020 km²
nombre d'habitants:
82.424.609
continent:
Europe
langues:
Allemand
monnaie:
Euro (EUR)
drapeau accepté le:
31.12.1891

écouter l'hymne

Les graphiques de drapeau sont les bienvenus. Mais veuillez fournir un lien vers www.drapeaux-nationaux.fr comme source.

connaissance de l'arrière-plan

Le drapeau de la Prusse représentait un aigle noir sur fond blanc, que l'on retrouvait également sur les armoiries prussiennes. Ses couleurs ont été l'une des origines du drapeau noir, blanc et rouge de l'Empire allemand. (Source : Qikipedia)

Les couleurs noir et blanc sont également chantées dans la chanson des Prussiens :
Jesuis un Prussien, connaissez-vous mes couleurs ?
Ledrapeau flotte devant moi, blanc et noir ;
Quepour la liberté mes pères sont morts,
C'est ceque suggèrent, remarquez-le, mes couleurs.

Le noir et le blanc, couleurs nationales de la Prusse, ainsi que l'aigle noir comme animal héraldique, remontent à l'Ordre allemand du 13e siècle. Ainsi, les chevaliers de l'Ordre portaient déjà un bouclier blanc avec une croix noire. L'important grand maître de l'Ordre Teutonique Hermann von Salza a reçu l'aigle impérial noir comme signe de grâce de la part de l'empereur Frédéric II lors de sa nomination comme prince impérial dans la Bulle d'or de Rimini et l'a porté dans un écu blanc. Ces armoiries deviendront ensuite les armoiries prussiennes de l'aigle. La dynastie des Hohenzollern, qui a régné sur la Marche de Brandebourg et le duché de Prusse au XVIIe siècle et sous laquelle les deux pays ont été réunis en un seul État prussien, avait déjà au Moyen-Âge un écu "de gueules blanches et noires" comme armoiries familiales.

Lors de la deuxième paix de Thorne en 1466, Casimir IV de Pologne a cédé en fief à l'Ordre Teutonique le territoire situé à l'est de la Vistule. Le reste de la Prusse fut gouverné par le roi de Pologne en union avec les états et fut appelé Prusse royale. Le drapeau de la Prusse royale représentait l'aigle noir à la langue rouge et aux serres dorées sur un fond blanc. L'aigle portait une couronne autour du cou et avait un bras armé d'une épée. Cette partie prussienne de la Pologne a existé jusqu'au premier partage de la Pologne en 1772.

Albrecht Ier de Brandebourg-Ansbach a sécularisé l'Ordre Teutonique et a fondé en 1525 le duché de Prusse dans la partie orientale de l'ancien État de l'Ordre. Dans son drapeau, il arborait la même aigle prussienne avec une couronne au cou que la partie polonaise du pays, mais sans bras d'épée et avec un "S" doré sur la poitrine. En 1657, l'électeur de Brandebourg de la dynastie des Hohenzollern, qui dominait déjà le duché de Prusse en union personnelle depuis 1618, reprit également la souveraineté formelle du roi de Pologne. Le duché fut ainsi intégré à l'État de Brandebourg-Prusse. Jusqu'à l'accession de la Prusse au rang de royaume en 1701, le drapeau à l'aigle noir était arboré aux côtés du drapeau de l'électorat du Brandebourg à l'aigle rouge.

Le drapeau du Kurbrandenburg apparut pour la première fois sur la mer Baltique le 1er mai 1657 et fut l'emblème de la marine du Kurbrandenburg, développée par le Grand Electeur dans les années 1680, qui opérait depuis le port de Pillau en Prusse orientale et qui devint la marine royale prussienne en 1701.
Source : Wikipedia

signification

Le drapeau du royaume de Prusse remonte au couronnement royal de Frédéric III de Brandebourg en 1701, lorsque le "duché de Prusse" est devenu le "royaume de Prusse". Sur le drapeau du royaume, l'aigle prussien portait désormais les insignes royaux au lieu des insignes ducaux. Il devint le drapeau de l'ensemble de l'État brandebourgeois-prussien, une monarchie appelée "Prusse" depuis le milieu du 18e siècle environ.

Le drapeau du royaume était blanc avec, au centre, l'aigle noir couronné de Prusse. Sa poitrine était ornée des lettres FR, qui signifiaient "Fridericus Rex". Jusqu'en 1750, l'aigle tenait dans ses griffes le sceptre et l'orbe. Ensuite, l'épée et un sceptre de forme différente. La couronne reçut une croix à son sommet. A partir de 1801, le sceptre changea encore une fois, tout comme la couronne, et les initiales FR disparurent. En 1803, l'aigle changea légèrement. En 1892, la Prusse, qui faisait déjà partie de l'Empire allemand à cette époque, reçut son dernier drapeau avec des bandes noires en haut et en bas et un nouvel aigle.
Les différentes provinces, dans lesquelles le royaume de Prusse a été divisé à partir de 1774, disposaient chacune de leurs propres drapeaux et armoiries, qui étaient portés en tant qu'emblèmes nationaux en plus de ceux de la Prusse. Le drapeau et les armoiries de la province de Prusse orientale correspondaient à ceux de l'ensemble de la Prusse. Les armoiries de la province de Prusse occidentale reprenaient les anciennes armoiries de la "part royale" de la Prusse annexée en 1772 (aigle avec un bras d'épée).
Source : Le site internet de l'Union européenne : Wikipedia

hymne

compositeur: August Neithardt parolier: Bernhard Thiersch
paroles de l'hymne:

Le chant des Prussiens :

Je suis un Prussien, connaissez-vous mes couleurs ?

Le drapeau flotte devant moi, blanc et noir ;
Que mes pères sont morts pour la liberté,
C'est ce qu'indiquent, remarquez-le, mes couleurs.
Je n'aurai jamais peur ;
Comme eux, je veux oser
| : Que le jour soit sombre, que le soleil soit clair :
Je suis un Prussien, je veux être un Prussien\ ! :|

Avec amour et fidélité, je m'approche du trône,
d'où un père me parle avec douceur ;
Et comme le père est fidèle à son fils,
ainsi je reste fidèle à lui et ne vacille pas.
Les liens de l'amour sont solides.
Salut à ma patrie !
| : L'appel du roi me pénètre le cœur :
Je suis un Prussien, je veux être un Prussien ! :|

Tous les jours ne peuvent pas briller à la lumière du soleil ;
Un petit nuage et une averse viennent à point nommé.
Qu'on ne me lise donc pas sur le visage,
, que tous mes désirs ne soient pas satisfaits.
Bien sûr,beaucoup degens, proches ou lointains,
, échangeraientvolontiers avec moi ;
| : Leur bonheur est un leurre et leur liberté une apparence :
Je suis un Prussien, je veux être un Prussien ! :|

Et si l'orage me frappe sauvagement,
La nuit s'embrase dans l'ardeur de l'éclair ;
Le monde a déjà connu de pires grondements,
Et ce qui n'a pas tremblé, c'est le courage du Prussien.
Que le rocher et le chêne se fendent,
Je ne tremblerai pas ;
| : Il y a de l'orage, du fracas, de la foudre :
Je suis un Prussien, je veux être un Prussien !

Là où l'amour et la loyauté s'unissent autour du roi,
Là où le prince et le peuple se donnent la main,
Là doit s'épanouir le vrai bonheur du peuple,
Là s'épanouit et grandit la belle patrie.
Nous jurons donc à nouveau
amour et fidélité au roi !
| : Que l'alliance soit solide ! Oui, frappez avec courage :
Nous sommes des Prussiens, soyons des Prussiens !

Que l'étoile de la Prusse brille au loin,
Que l'aigle de la Prusse plane dans les nuages,
Que le drapeau de la Prusse soit couronné de lauriers frais,
Que l'épée de la Prusse se fraie un chemin vers la victoire.
Et sur le trône de la Prusse
Dans l'éclat de la couronne de Frédéric
| : Qu'un roi fort et doux nous gouverne,
Et que la poitrine de chaque Prussien soit pour lui un bouclier ! :|

Découvrez quelque chose de nouveau

Drapeaux aléatoires de notre grande base de données de drapeaux. Laissez-vous surprendre