Drapeau de République dominicaine

Drapeau République dominicaine, Drapeau République dominicaine
rapport d'aspect:
2:3
Symbole vexillologique:
Drapeau national à terre
pays:
République dominicaine
capitale:
Saint-Domingue
taille:
48.422 km²
nombre d'habitants:
8.833.634
continent:
Amérique du Nord, Amérique centrale
langues:
Espagnol
monnaie:
Peso dominicain (DOP)
drapeau accepté le:
05.11.1863

écouter l'hymne

Les graphiques de drapeau sont les bienvenus. Mais veuillez fournir un lien vers www.drapeaux-nationaux.fr comme source.

connaissance de l'arrière-plan

Lors de la première indépendance de la République dominicaine en 1821, un drapeau à rayures jaunes, bleues et rouges, inspiré de celui de la Grande Colombie, était en usage. Il disparut avec l'annexion d'Haïti en 1822. Lors de la lutte de libération anti-haïtienne, le leader de la société secrète des Trintariens, Juan Pablo Duarte, créa un drapeau qui superposait une croix blanche sur le premier drapeau bleu et rouge d'Haïti. Après la victoire sur Haïti en 1844, ce drapeau a été hissé comme drapeau de la République dominicaine pour la proclamation de l'indépendance le 27 février 1844. Pour des raisons esthétiques, le drapeau a été modifié le 06.11.1844 (le 08.11.1844 selon d'autres sources) pour prendre sa forme actuelle. Le bleu représente la liberté, le rouge le sang versé dans la lutte pour la liberté et la croix blanche la foi religieuse du peuple.
Les armoiries de la République dominicaine sont représentées par un écusson inspiré du drapeau. Au centre, quatre drapeaux dominicains croisés, deux lances croisées, une Bible ouverte et une croix d'or. Le blason est entouré d'une couronne composée d'une branche de palmier et d'une branche de laurier. Au-dessus, une banderole bleue avec la devise de l'État en lettres dorées : "Dios, Patria, Libertad" => "Dieu, Patrie, Liberté". En dessous, une bande rouge avec le nom de l'État, également en lettres dorées.

Texte avec l'aimable autorisation de Flaggenlexikon.de

Une croix blanche centrée qui divise le drapeau en quatre quadrants ; bleu en haut à gauche et en bas à droite ; rouge en haut à droite et en bas à gauche ; armoiries de l'État au milieu des axes de coupe de la croix.

hymne

compositeur: José Reyés parolier: Emilio Prud’homme
paroles de l'hymne:

1. Quisqueyanos valientes, alcemos
Nuestro canto con viva emoción,
Y del mundo a la faz ostentemos
Nuestro invicto, glorioso pendón.

¡Salve ! el pueblo que, intrépido y fuerte.
A la guerra a morir se lanzó,
cuando en bélico reto de muerte
Sus cadenas de esclavo rompió.

2. Ningún pueblo ser libre merece
Si es esclavo, indolente y servil ;
Si en su pecho la llama no crece
Que templó el heroísmo viril.

Mas Quisqueya la indómita y brava
Siempre altiva la frente alzará ;
Que si fuere vil veces esclava
Otras tantas ser libre sabrá.

3. Que si dolo y ardid la expusieron
De un intruso señor al desdén,
¡Las Carreras ! ¡Beler ! Campos fueron
Que cubiertos de gloria se ven.

Que en la cima de heroíco baluarte,
De los libres el verbo encarnó,
Donde el genio de Sánchez y Duarte
A ser libre o morir enseñó.

4. Y si pudo inconsulto caudillo
De esas glorias el brillo empañar,
De la guerra se vió en Capotillo
La bandera de fuego ondear.

Y el incendio que atónito deja
De Castilla al soberbio león,
De las playas gloriosas le aleja
Donde flota el cruzado pendón.

5. Compatriotas, mostremos erguida
Nuestra frente, orgullosos de hoy más ;
Que Quisqueya será destruida
Pero sierva de nuevo, jamás.

Que es santuario de amor cada pecho
De la patria se siente vivir ;
Y es su escudo invencible, el derecho ;
Y es su lema : ser libre o morir.

6. Libertad que aún se yergue serena
La victoria en su carro triunfal,
Y el clarín de la guerra aún resuena
Pregonando su gloria inmortal.

¡Libertad ! Que los ecos se agiten
Mientras llenos de noble ansiedad
Nuestros campos de gloria repiten
¡Libertad ! ¡Libertad ! ¡Libertad !

Découvrez quelque chose de nouveau

Drapeaux aléatoires de notre grande base de données de drapeaux. Laissez-vous surprendre